Qui sommes-nous ?

GDIDSanté, « Innovation et santé globale pour un Développement Durable, de l’idée à son Implantation ».

GDIDSanté, organisation non gouvernementale à but non lucratif, a été créée, début 2015, par des professionnels de la santé et des enseignants chercheurs de l’université de Paris ayant une expertise en évaluation de projet à l’international et en recherche opérationnelle, en particulier recherche clinique en France et recherche en santé publique à l’international.

Son but est de contribuer à l’amélioration de la performance des actions de santé afin de réduire les inégalités de santé et promouvoir la santé des individus et des populations, en particulier celle des groupes vulnérables, négligés ou marginalisés.

Son principal objectif est d’identifier et de tester, à partir d’évaluation de projets et de recherches opérationnelles, des approches innovantes techniques et sociales appropriées au contexte local, avec la pleine participation des communautés et orientée vers l’autonomie et l’autodétermination des individus et des populations.

GDIDSanté propose :

• Un accompagnement individualisé pour la conception et l’évaluation de projets de santé et pour la conduite de recherches opérationnelles, avec les bénéficiaires.

• Des formation-action à ces méthodes, basées sur des situations réelles.

Elle s’appuie sur un réseau d’experts en méthodologie de gestion/évaluation de projets de santé , DMI ou ECEVE.

Sa priorité est de travailler avec divers partenaires, en particulier ceux du monde associatif.

Membres de Bureau

  • SERGE GOTTOT, Président.
  • AURELIE BOURMAUD, Vice-Présidente
  • MARION BAYARD, Secrétaire Générale
  • IVANA MILOVANOVIC, Secrétaire Générale adjointe
  • CELESTE VAN DEN BOECK, Trésorière.


SERGE GOTTOT
Évaluation et Recherche

Médecin spécialiste en santé publique, en épidémiologie et en sciences sociales, Habilité à diriger les recherches, enseignant-chercheur, MCU honoraire de l’université Paris 7 Diderot, Chercheur associé au Laboratoire de recherche en santé ECEVE, Inserm, Université Paris 7 Diderot, Professeur à l’Ecole doctorale de l’université de Mahajanga à Madagascar.

Serge Gottot est spécialisé dans la mise en œuvre, suivi-évaluation de projets et de programmes et dans le montage et la réalisation de recherches opérationnelles principalement à Madagascar et en Afrique subsaharienne. Il a une longue expérience d’enseignements de méthodes quantitatives et qualitatives pour la réalisation d’évaluation et de recherches opérationnelles et en santé publique, en particulier l’évaluation des politiques de santé.


AURELIE BOURMAUD Évaluation et Recherche

Médecin de santé publique, en épidémiologie, prévention et économie de la santé, MCU-PH à l’hôpital Robert Debré (Paris) et à l’Université Paris Diderot – Université de Paris. Chercheuse associée à l’unité INSERM ECEVE 1123. Aurélie Bourmaud possède un master 2 en économie de la santé (Paris Dauphine) et un Master 2 en méthodologie de la recherche clinique (Paris Diderot) ainsi qu’un doctorat de Santé Publique (Lyon 1).

Ses domaines de recherche portent sur l’évaluation des interventions complexes dans le domaine de la prévention du cancer, puis de la pédiatrie.  Elle a coordonné des projets de recherche sur le dépistage, l’adhésion aux traitements et l’éducation du patient et développe de nouvelles méthodes sur la construction et l’évaluation des programmes d’éducation du patient, sur la problématique de la transition enfant-adulte, sur la construction et l’évaluation de nouveaux parcours patients. Elle utilise des méthodologies combinant l’évaluation qualitative socio-anthropologiques, des méthodes statistiques descriptives et analytiques, et des méthodes d’évaluation médico-économique.


MARION BAYARD
Évaluation

Diplômée de l’EDHEC, Marion Bayard travaille dans le secteur de développement depuis 10 ans. Chef de projet chez DMI, elle est spécialisée dans l’évaluation de projets de coopération, notamment dans le secteur de la santé. Elle a participé à l’évaluation à mi-parcours du projet ESTHERAID pour le compte de UNITAID. Elle est impliquée sur la formulation, la mise en œuvre et l’évaluation de projets de développement dans les secteurs de la gouvernance et de la justice.   Elle a également évalué de nombreux projets de coopération transfrontalières dans les domaines de la gouvernance. Elle donne régulièrement des cours sur la gestion de cycle de projet et les techniques de suivi et d’évaluation à Sciences Po Lyon, l’IEDES Paris, et l’Université Lyon II.


IVANA MILOVANOVIC Évaluation

Médecin titulaire d’un doctorat en épidémiologie et d’un master en santé publique, Ivana Milovanovic gère des projets de recherche en épidémiologie et en recherche clinique.

Elle est spécialisée dans l’élaboration de protocoles de recherche, l’éthique, les lois et règlements concernant la recherche biomédicale, la collecte et la gestion des données, l’assurance qualité et la gestion financière des projets. Elle maîtrise les principaux outils utilisés pour effectuer l’analyse statistique des données épidémiologiques, pharmacologiques et des essais cliniques, l’interprétation, la communication et la diffusion des résultats et la rédaction d’articles scientifiques.


CELESTE VAN DEN BOECK

Titulaire d’un Master en Suivi et Evaluation des Politiques Publiques de l’Institut de Sciences Politiques de Lyon, Céleste Van Den Boeck a 20 ans d’expérience professionnelle dans le développement et la coopération internationale. Elle est spécialisée dans le suivi et l’évaluation de projets et de programmes d’assistance extérieure financés par la Communauté européenne en Asie, en Afrique, dans le Pacifique, dans les Caraïbes et dans les pays européens. Elle a participé au suivi et à l’évaluation d’un certain nombre de projets liés à la santé publique en Afrique et a entre autres évalué le projet ESTHERAID pour le compte d’UNITAID.

Elle a également réalisé des missions portant sur le développement des systèmes de suivi et d’évaluation et d’assurance de la qualité au sein des institutions gouvernementales. Elle enseigne le suivi et l’évaluation des politiques publiques à l’Université Pierre Mendès France à Grenoble et à Sciences Po Paris.